mardi 12 avril 2016

La première monographie consacrée à Jacques BLIN vient de paraître !


"Histoire de l'atelier Jacques BLIN", l'ouvrage que les amateurs de céramique 50 attendaient est enfin paru !

Beau travail de Vianney FRAIN, collectionneur passionné, qui comble une importante lacune en publiant la première monographie consacrée au célèbre céramiste parisien.

L'auteur révèle notamment l'importance du travail d'équipe au sein de l'atelier et la part non négligeable de travail assumée par les collaborateurs du céramiste : le peintre Jean RUSTIN pour les décors et l'épouse du céramiste, Catherine BLIN, pour diverses tâches, cette dernière ayant également eu une oeuvre personnelle digne d'intérêt. Jacques BLIN était un véritable chef d'orchestre, qui savait déléguer et bien s'entourer et qui a en plus été très impliqué dans la vie syndicale de sa profession.

Tout cela et bien d'autres choses (comme les premiers modèles du céramiste, des pieds de lampe, non signés), vous le découvrirez dans ce bel ouvrage format A4 tout en en couleurs et très richement illustré de superbes photos.

Il peut être acquis en ligne au prix de 29,90 € sur le site de l'auteur.

C'est ICI.

Bravo Vianney !

lundi 4 avril 2016

Faux "Cactus" de Pol CHAMBOST


Un pied de lampe "Cactus" (ou plutôt "Corail") de Pol CHAMBOST est proposé en ce moment sur un site de vente aux enchères bien connu.

C'est hélas un faux GROSSIER.

Ce modèle, le n° 1039, est l'un des plus prestigieux et les plus rares de l'artiste puisqu'à ce jour on ne recense que... DEUX exemplaires !

Inutile de vous dire que l'apparition de ce troisième exemplaire il y a quelques heures fait beaucoup jaser dans le microcosme...

La pièce est fausse pour trois raisons principales :




- il existe plusieurs différences notables dans les volumes des "branches" (1) entre le faux, qui manque beaucoup de vigueur, et l'original (comparez les photos n° 1 : le faux et 2 ainsi que 3 et 4 : l'original, la photo 4 étant extraite de la monographie consacrée au céramiste) ;


- ensuite parce que l'émaillage n'a rien à voir avec celui des deux exemplaires originaux, trop "léger", trop brillant, laissant apparaître la terre par endroits (cf photo ci-dessus) ; rien à voit avec l'émail "noir 50" du céramiste, riche, dense, satiné (cf photo 2 et 3) ;


- enfin parce que la base de la pièce est pleine et grossière (cf photo ci-dessus) alors que celle de l'original est creuse et "léchée" (pas de photo pour messieurs les futurs faussaires, désolé :-).

Côté signature, il semblerait que ce modèle n'ait curieusement pas été signé puisque les deux exemplaires connus ne le sont pas (le second, qui m'appartient, a été faussement signé "JOUVE" afin de faciliter sa vente par un vendeur indélicat et pour en savoir plus au sujet de sa belle histoire, c'est ICI).

Faux récent conçu pour tromper les collectionneurs ou "pompe commerciale" réalisée dans les année 60 (?) et signée d'un générique "Vallauris" (rien ne dit qu'il soit né dans la ville au cent potiers ; c'est peut-être une simple "ruse", Pol CHAMBOST n'y ayant jamais mis les pieds ni collaboré de près ou de loin avec ses acteurs) ? Mystère !

Bref, soyez prudents, d'autant plus que Pol CHAMBOST n'est hélas pas le seul à avoir été imité. Plusieurs faux JOUVE, MADOURA PICASSO et... CLOUTIER sont récemment passés sur le marché et ont hélas trouvé preneurs. Compte tenu de la récente valorisation de la céramique 50 de qualité, nous ne sommes malheureusement qu'au début de cette "rançon de la gloire".

NB : du fait que les deux exemplaires répertoriés ne soient pas signés, certains doutent que son auteur soit le célèbre céramiste parisien.


Le doute n'est pas permis car il existe un dessin préparatoire de ce modèle et datant de 1953 dans les archives de l'artiste (photo ci-dessus).

Un modèle pas assez abouti et qui ne "sortira" de ce fait qu'en 1954 (le premier exemplaire sera facturé le 9 octobre 1954), contrairement au vase Escargot (n° 894) et au grand pichet n° 895 figurant sur le même calque et dont les premiers exemplaires seront vendus à l'automne 1953 (ils apparaissent en facturation le 12 octobre 1953).

Merci à Philippe CHAMBOST, fils de l'artiste et expert de son oeuvre, pour ces très intéressantes précisions. Philippe qui m'a précisé avoir retrouvé dans les archives familiales ce modèle facturé en blanc et en... vase !

Combien de 1039 ont été vendus à l'époque ? Très peu et à priori (?) non signés. Il n'en faut pas plus pour expliquer le fait que seul deux spécimens aient refait surface jusqu'à présent mais tout est possible et je vous souhaite d'être un jour l'inventeur du troisième "1039" ;-).



(1) Notamment à la base de la branche de gauche. Comparez cette zone, cerclée en rouge, avec la même zone sur la première photo. En haut le modèle authentique, en bas le faux.

lundi 21 mars 2016

Coupe "Coq" de Michel ANASSE

Michel ANASSE (né en 1935)
Coupe zoomorphe (circa 1965)
H. 24 cm

Pièce unique.

136e ANASSE de ma collection... et 8e "coq", qui a trouvé sa place à la cuisine... sur "Le crâne", un autre ANASSE, en terre à creuset patinée cette fois-ci. 

Inv. PM MNA 136

vendredi 26 février 2016

Vase "Soucoupe" de Robert DEBLANDER

Robert DEBLANDER
Vase "Soucoupe" (circa 1980)
H. 7,5 cm, diam. 11 cm


Petit, mais... atomique :-).

L'une de mes plus belles acquisitions de ce début d'année.

Signé "DEB/LAN/DER" sous la base et du cachet "à l'étoile" sur le flanc.

Pièce UNIQUE.


Provenance : galerie Brigitte GEERINCKX (Bruxelles).


Inv. PM RD 22 i

jeudi 11 février 2016

Un nouveau groupe est né : "Céramateurs" !


Encore une bonne nouvelle cette semaine avec la naissance dimanche dernier sur Facebook, et alors que je ne m'y attendais pas du tout, de "Céramateurs", beau bébé de l'ami Frédéric TILLARD !

Céramateurs est une communauté d'amateurs de céramiques, quelle que soit leur époque. Elle vise à faciliter les échanges, contacts, discussions entre passionnés de céramiques. Elle vise aussi à permettre l'identification ou l'attribution de pièces et au partage de documentation moderne ou d'époque.

Le groupe compte déjà 73 céramateurs et, franchement, sa fréquentation est un vrai bonheur ! On y voit de belles choses, on apprend, on s'amuse ; bref c'est un vrai régal !

Toutes les personnes ayant un compte Facebook peuvent "voir" le groupe mais pas son contenu tant qu'elles ne sont pas membres.

Vous désirez nous rejoindre ? C'est simple : cliquez sur "Rejoindre le groupe" et Frédéric validera votre demande d'admission.

À très bientôt chez les fêlés :-) !

https://www.facebook.com/groups/1692379224378726/?fref=ts

PS : j'oubliais : pour que votre inscription soit définitive, vous devrez juste vous acquitter d'un petit "droit d'entrée". Au choix : un JOUVE, un GATARD, un CHAMBOST ou, encore mieux, une chouette signée ANASSE. Bref, juste une babiole de votre choix mais "bien". Pour Frédéric... et moi en ce qui concerne le zoziau :-).

PPS : Céramique 50 est aussi (et surtout !!!) sur Facebook. L'accès est 100 % libre et gratuit pour la lecture des posts. Pour liker et commenter il vous faudra par contre vous inscrire. C'est très facile et gratuit. Et pour les réfractaires, Facebook est franchement tout sauf le Grand Satan ! C'est ici :

https://www.facebook.com/C%C3%A9ramique-50-645720488865120/

mardi 9 février 2016

Bientôt un ouvrage sur la Grange aux Potiers :-) !

Madeleine de VALENCE installant l'enseigne de la GP

Chouette chouette chouette !!! :-) : un ouvrage est en préparation sur la "Grange aux Potiers" (GP) et le couple d'artistes qui l'animait, René et Madeleine de VALENCE, sous la plume de leur neveu, Christian.

La Grange aux Potiers a démarré démarré son activité à Beaurepaire, dans l'Isère, durant la Seconde Guerre mondiale (au 2e étage de la maison de famille), avant de s'installer à Saint-Barthélemy, tout proche, pendant une dizaine d'années. Ensuite, vers 1958, l'atelier a migré dans la Drôme, à Gervans, un lieu plus propice à la clientèle. 

Christian est à la recherche de photos de pièces, des lieux et de tout témoignage intéressant pour nourrir son bébé.

Si vous pouvez l'aider, faites-le !

Voici son mail :

c.devalence@gmail.com

Un blog est également né ; allez y faire un tour, d'autant plus qu'il s'enrichira progressivement :

http://grangeauxpotiers.canalblog.com/

mercredi 3 février 2016

Vase "compartimenté" de Michel DELMOTTE

Michel DELMOTTE (né en 1942)
Vase "compartimenté" (1971)
H. et diam. 19 cm

J'aime beaucoup ce vase joliment émaillé, cylindrique à la base, méplat à l'ouverture et présentant deux intéressantes petites "oreilles" pincées.

Pour en savoir plus sur l'oeuvre très intéressant de cet artiste, c'est ICI

Michel n'a hélas plus d'oeuvres de cette époque mais m'a très gentiment donné des précisions sur ce vase :

"Vous avez acquis une bonne pièce. Pour votre information ce n'est pas un grès. Il s'agit tout simplement d'une pièce tournée dans une terre à faïence provenant de normandie (établissements BECK), engobée, dégourdie à 1.000 °C puis trempée dans un bain de glaçure pour faïence et recuit à 1.150-1.180 °C dans un four électrique de ma fabrication (1964) et dans lequel je mettais des bûches de bois en fin de cuisson, de façon à jouer sur les atmosphères réductrices ou oxydantes".
 
L'oeuvre est bien sûr unique et signée et datée "Michel Delmotte 1971" sous la base.

Inv. PM MD 1 i